Présentation d'ICAPROS

Les actions

Le projet se divise en quatre champs d’actions :

  • Création des structures de pilotage (Action 1)
  • Etude documentaire (Action 2)
  • Démarche en entreprises (Action 3)
  • Promotion santé dans les écoles (Action 4)
  1. ACTION 1
    Création des structures de pilotage comportant deux axes avec un versant scientifique et un versant opérationnel.
    L’objectif de cette action consiste à assurer le développement et la gestion commune, homogène et cohérente du projet.
    A cet égard 3 organes ont été créés:
    1. Le Collège d’experts scientifiques, composés de médecins francais et belges spécialisés dans les maladies cardiovasculaires qui a pour mission :
      • d’assurer la qualité scientifique des travaux et des projets développés par les acteurs partenaires et associés du projet ;
      • de valider les résultats engrangés lors du développement du projet ;
      • de formuler toutes les initiatives nécessaires sur le plan scientifique pour atteindre les objectifs définis.
    2. Le Comité de pilotage, organe composé de tous les opérateurs (partenaires et associés). Il se réunit 2 fois par an pour aborder tous les aspects organisationnels liés au projet.
    3. Le Comité de suivi technique qui est le garant du bon déroulement du projet et assure le suivi des groupes de travail.

    Des groupes de travail sont également constitués pour mener les actions du projet.

  2. ACTION 2
    Etude documentaire/inventaire des travaux transfrontaliers en épidémiologie et prévention des affections cardiovasculaires.

    Le projet s’inscrit dans la ligne du programme transfrontalier d’observation et de promotion de la santé, du bien-être et de la qualité de vie développée par les Observatoires de la Santé français et belges au cours du programme Interreg III, ayant débouché sur le tableau de bord franco-belge. Dès lors, cette action approfondit la récolte de données et d’information sur les maladies cardiovasculaires et les facteurs de risque ciblés dans l’espace territorial concerné.
    De la sorte, un lieu documentaire transfrontalier pourra être mis à disposition de tous les acteurs concernés par le thème des maladies cardiovasculaire, grâce à la réalisation

    • D’ un tableau de bord reprenant des données sur les conditions de vie, les facteurs de risques, les habitudes de vie, la mortalité dans les régions concernées par le projet.
    • D’une base de données interactive permettant aux différents promoteurs de projets qui contribuent à la santé cardiovasculaire, de présenter et diffuser largement des informations sur l’initiative poursuivie, ou rechercher des informations sur les projets existants

  3. ACTION 3
    Démarche préventive du risque cardiovasculaire et de ses facteurs associés vers le public adulte en activité professionnelle.
    Cette action vise à développer une méthodologie de sensibilisation des populations franco-belges en activité professionnelle ainsi que leur famille, concernées par les facteurs de risque des maladies cardiovasculaires.
    Cette action, menée dans les entreprises françaises et belges les plus importantes en effectif, s’articule en 2 phases :
    • Le temps d’information et de sensibilisation par un module d’information et une exposition animée en entreprises (1 temps),
    • Le temps d’accompagnement du salarié à travers des ateliers spécifiques (1 temps)
    Par le biais de cette exposition animée, il s’agit d’amener le salarié à évaluer, d’une part, son état de santé, et de l‘inciter d’autre part, à prendre des dispositions pour se soigner si nécessaire. La démarche vise à l’accompagner vers un changement de comportement.

    Pour ces personnes « désirant ou nécessitant » un suivi thérapeutique, il importe de favoriser des possibilités d’accompagnement incluant l’éducation pour la santé du patient en cohérence avec les actions de prévention menées en entreprises.
    Dans ce but, le projet prévoit une large information des professionnels de la santé et du social de la zone. Des communications spécifiques sont prévues vers les médecins généralistes, spécialistes, infirmiers, professionnels du social… et portent sur :
    • les différents aspects du projet ICAPROS;
    • la démarche éducative et l’éducation thérapeutique du patient;
    • les possibilités d’éducation thérapeutique offertes par différentes structures et les outils éducatifs utilisés;
    • la manière dont chaque professionnel peut contribuer à la santé cardiovasculaire des bénéficiaires dans les limites de son rôle et de ses compétences;
    • les outils éducatifs mis à disposition des professionnels (affiches pour salle d’attente, documents pour susciter le dialogue, questions quant aux délais de réaction face aux premiers signes inquiétants…);

  4. ACTION 4
    Promotion de santé primaire en direction des adolescents dans leur environnement scolaire.

    Cette quatrième action du projet cherche à sensibiliser les adolescents français et belges à l’adoption de comportements responsables en matière de santé à travers le développement d’instruments pédagogiques applicables sur les deux versants. Ceci permet de véhiculer, sur 3 ans, un discours homogène sur :
    • 1ère année : une animation sur l’alimentation et la consommation de tabac,
    • 2e année : une animation sur la consommation des boissons alcoolisées ou non, ainsi que les modes de consommation, de dépendance et de sevrage tabagique,
    • 3e année : une animation sur l’activité physique et l’influence des médias.

Le support pédagogique réalisé dans ce cadre , est basé sur la technique du débat afin que l’enseignant anime les thématiques de façon ludique et interactive avec les collégiens.
Actuellement, 2 écoles testent cet outil : l’Institut Technique de Libramont sur le versant belge et le collège de Fumay (08) pour le versant français

A l’issue de chaque animation, les collégiens reçoivent une brochure sur la thématique abordée.