Evolution de la mortalité cardiovasculaire

Évolution des taux standardisés de mortalité par infarctus aigu du myocarde (pour 100.000 hab.). Différenciation par sexe. Évolution 1990-2008, zone ICAPROS.

Be : INSTITUT DE SANTE PUBLIQUE, SPMA : Specific cause mortality, evolution over time, https://www.wiv-isp.be/scripts92/broker.exe?_service=default&_program=pspma.evolspec.sas, consulté le 14 janvier 2013
INSTITUT DE SANTE PUBLIQUE, SPMA : Midyear population, evolution over time, https://www.wiv-isp.be/scripts92/broker.exe?_service=default&_program=pspma.evolpop.sas, consulté le 14 janvier 2013

Fr : CENTRE D'EPIDEMIOLOGIE SUR LES CAUSES MEDICALES DE DECES, Interrogation des données sur les causes de décès de 1979 à 2010, http://www.cepidc.vesinet.inserm.fr/, consulté le 14 janvier 2013
INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES, Évolution et structure de la population. Estimation de la population au 1er janvier par sexe et par âge (quinquennal, classes d'âge), http://www.insee.fr/fr/bases-de-donnees/default.asp?page=statistiques-locales/evol_struc_pop.htm, Consulté le 14 janvier 2013

La courbe d’évolution des taux standardisés de mortalité par infarctus aigu du myocarde nous montre très clairement une forte diminution de ces taux standardisés entre 1990 et 2008. Chez les hommes, après un léger sursaut entre 1991 et 1995, nous constatons une importante diminution des taux de mortalité, régressant de 1‰ en 1994 à environ 0.55‰ quatorze ans plus tard, en 1998. Chez les femmes, si les taux de mortalité sont beaucoup plus faibles, la tendance est la même, à savoir, une légère augmentation des taux durant la première moitié des années nonante, suivie d’une diminution, relativement importante, de la mortalité et, ce, jusqu’en 2000. S’en suit, une diminution des taux standardisés de mortalité plus lente qu’auparavant.

Évolution des taux standardisés de mortalité par maladie cérébrovasculaire (pour 100.000 hab.). Différenciation par sexe. Évolution 1990-2008, zone ICAPROS.

Be : INSTITUT DE SANTE PUBLIQUE, SPMA : Specific cause mortality, evolution over time, https://www.wiv-isp.be/scripts92/broker.exe?_service=default&_program=pspma.evolspec.sas, consulté le 14 janvier 2013
INSTITUT DE SANTE PUBLIQUE, SPMA : Midyear population, evolution over time, https://www.wiv-isp.be/scripts92/broker.exe?_service=default&_program=pspma.evolpop.sas, consulté le 14 janvier 2013

Fr : CENTRE D'EPIDEMIOLOGIE SUR LES CAUSES MEDICALES DE DECES, Interrogation des données sur les causes de décès de 1979 à 2010, http://www.cepidc.vesinet.inserm.fr/, consulté le 14 janvier 2013
INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES, Évolution et structure de la population. Estimation de la population au 1er janvier par sexe et par âge (quinquennal, classes d'âge), http://www.insee.fr/fr/bases-de-donnees/default.asp?page=statistiques-locales/evol_struc_pop.htm, Consulté le 14 janvier 2013

Chez les hommes et chez les femmes, l’évolution des taux standards de mortalité par maladie cérébrovasculaire est similaire : dans les deux cas, nous observons une diminution en palier. Ce qui est étonnant, c'est la tendance prise par ces taux chez les hommes depuis 2007. Nous constatons effectivement une reprise de la mortalité par AVC durant les dernières années d’observations. Cette légère augmentation n’est pas observée chez les femmes.

En 2008, les taux standardisés de mortalité s’élevaient à 0.5‰ pour les hommes et 0.3‰ pour les femmes.

Évolution des taux standardisés de mortalité par infarctus aigu du myocarde (pour. 100.000 hab.). Différenciation par groupe d’âge. Évolution 1990-2008, zone ICAPROS.

Be : INSTITUT DE SANTE PUBLIQUE, SPMA : Specific cause mortality, evolution over time, https://www.wiv-isp.be/scripts92/broker.exe?_service=default&_program=pspma.evolspec.sas, consulté le 14 janvier 2013
INSTITUT DE SANTE PUBLIQUE, SPMA : Midyear population, evolution over time, https://www.wiv-isp.be/scripts92/broker.exe?_service=default&_program=pspma.

Fr : CENTRE D’EPIDEMIOLOGIE SUR LES CAUSES MEDICALES DE DECES, Interrogation des données sur les causes de décès de 1979 à 2010, http://www.cepidc.vesinet.inserm.fr/, consulté le 14 janvier 2013evolpop.sas, consulté le 14 janvier 2013
INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES, Évolution et structure de la population. Estimation de la population au 1er janvier par sexe et par âge (quinquennal, classes d’âge), http://www.insee.fr/fr/bases-de-donnees/default.asp?page=statistiques-locales/evol_struc_pop.htm, Consulté le 14 janvier 2013

Évolution des taux standardisés de mortalité par maladie cérébrovasculaire (p. 100.000 hab.). Différenciation par groupe d’âge. Évolution 1990-2008, zone ICAPROS.

Be : INSTITUT DE SANTE PUBLIQUE, SPMA : Specific cause mortality, evolution over time, https://www.wiv-isp.be/scripts92/broker.exe?_service=default&_program=pspma.evolspec.sas, consulté le 14 janvier 2013
INSTITUT DE SANTE PUBLIQUE, SPMA : Midyear population, evolution over time, https://www.wiv-isp.be/scripts92/broker.exe?_service=default&_program=pspma.

Fr : CENTRE D'EPIDEMIOLOGIE SUR LES CAUSES MEDICALES DE DECES, Interrogation des données sur les causes de décès de 1979 à 2010, http://www.cepidc.vesinet.inserm.fr/, consulté le 14 janvier 2013evolpop.sas, consulté le 14 janvier 2013
INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES, Évolution et structure de la population. Estimation de la population au 1er janvier par sexe et par âge (quinquennal, classes d'âge), http://www.insee.fr/fr/bases-de-donnees/default.asp?page=statistiques-locales/evol_struc_pop.htm, Consulté le 14 janvier 2013

Il est intéressant de porter attention aux deux graphiques précédents. Ceux-ci présentent les taux standardisés de mortalité pour les infarctus et les AVC, par grands groupes d’âge. Nous pouvons constater des divergences importantes entre les évolutions suivies par les mortalités des personnes les plus âgées. Nous observons notamment une plus grande variabilité des niveaux de mortalité propre à ces personnes.

Intéressons nous par exemple à l’évolution des taux de mortalité par infarctus, entre 2004 et 2006. Nous constatons une diminution des taux en 2005. Cette diminution, qui donne à la courbe d’évolution un aspect en « V », est présente pour chaque groupe d’âge, mais moins intensément pour les « 55 ans et plus » que pour les « 85 ans et plus ».

Ce même type de remarque peut être formulé quant à l’évolution de la mortalité pour cause de maladie cérébrovasculaire. Enfin, nous constatons aussi dans cette dernière tranche d’âge, les écarts bruts les plus importants entre les taux standardisés de 1990 et ceux de 2008. Cela est très clairement visible dans le graphique d’évolution des taux standards de mortalité par maladie cérébrovasculaires (>>).